Le compost dans un coin du jardin (à l’ombre et à l’abri de la pluie) permet de recycler la
plupart des déchets de jardinage et de produire un engrais naturel de bonne qualité. Des déchets de cuisine pourront être ajoutés. Les enfants devront patienter 5 à 6 mois pour obtenir un compost mûr et l’utiliser pour enrichir la terre des espaces de culture.

Créer un bac à compost

Il est possible de créer un bac à compost au cours d'une séance de 45 mn avec les enfants.

Saison : automne (dès septembre)

Matériel :

  • 4 piquets en bois de 1,2 m de hauteur, 3,5 m de grillage
  • 1 planche en bois de 1 m x 1 m
  • du fil de fer et 1 pince coupante, 1 décamètre, 1 maillet
  • des déchets biodégradables : épluchures de fruits et de légumes, marc de café, thé, tisane, tontes de pelouses, paille, feuilles mortes, cendres de bois, sciure, copeaux...
  • des fourches-bêches

Préparation de la séance

Quelques jours avant la séance, demander aux enfants d’apporter des déchets de repas ou de jardin pour le jour de l’activité.

Déroulement de la séance

  • Choisir un endroit plat, dans une zone reculée du jardin. Prévoir au minimum une surface de 2 m², davantage si le jardin est grand.
  • Construire le bac à compost (3 côtés de 1 m) avec le décamètre ; poser des pierres pour marquerles coins
  •  Planter les 4 piquets en bois aux 4 coins à l’aide du maillet, dérouler le grillage autour des 4 piquets en laissant un côté ouvert
  • Fixer le grillage sur les piquets à l’aide du fil de fer et de la pince coupante

=> Le bac à compost est prêt, la planche en bois fait office de fermeture sur le côté ouvert.

  • Introduire tous les déchets apportés dans le bac à compost, directement sur le sol, en vérifiant qu’ils sont tous biodégradables et de petite taille (couper en morceaux les déchets trop gros), des déchets verts qui pourrissent vite et des déchets secs qui fourniront des fibres structurant le compost.
  • Etaler et mélanger les déchets avec les fourches-bêches.

Entretien et évolution du tas de compost

  • Laisser évoluer le tas en le remplissant régulièrement par le haut.
  • Arroser souvent n’est pas nécessaire ; si le compost sèche, c'est qu'il n'est pas assez riche en déchets verts.
  • Aérer et brasser régulièrement le tas de compost pour fournir en oxygène les micro-organismes responsablesdu compostage et ajouter régulièrement du carton, des sacs en papier, des boîtes à oeufs déchirées en petits morceaux…

Utilisation du compost obtenu

Environ 4 à 5 mois sont nécessaires pour récupérer, à la base du tas, un compost mûr et utilisable au jardin (petites particules noires et aérées, présence de nombreux petits vers rouges, bonne odeur de terre de forêt).

Prélever la quantité nécessaire en continuant à charger le tas par le haut.

Comment traiter les cas de disfonctionnement ?

  • Le tas est très humide et sent mauvais : ajouter des déchets secs.
  • Le tas est trop sec : ajouter des déchets verts.

Nourrir la terre

En route pour les Jardins de la Terre à Vittel où Roland Motte nous présente les caractéristiques des différents types de sol et des techniques pour bien nourrir la terre en éléments nutritifs et éviter de l'épuiser (compostage, rotation des cultures, mise en jachère, engrais vert...).

Promenons-nous sur Jardinons...

Activité pour la classe

Pour ma classe

A lire aussi...

LG
MD
SM