Quelques plantes vertes dans la classe, c'est un peu de nature offerte à la curiosité des enfants.
En les initiant à l'observation, leur sensibilité va se développer. Progressivement, ils considéreront les plantes comme des êtres vivants dont il faut s'occuper, satisfaire les besoins. Ils deviendront rapidement inquiets pour les plantes malades et heureux de les voir reprendre vie. Grâce à vous, en quelques mois, ils auront établi un contact durable avec le monde végétal.

Comment vivent ces plantes ?

Plante verte : "Quel est ton nom ? Es-tu vivante ? Peux-tu manger ? Peux-tu boire ? As-tu froid ? Peux-tu grandir ? Comment as-tu des enfants ? Peux-tu être malade ?"
Les enfants qui élèvent des jeunes plantes vertes découvrent la vie, en trouvant la réponse à toutes ces questions.

Une terre riche, très aérée

Pour bien se développer, les plantes d'intérieur ont besoin d'une terre riche, légère et aérée. Le plus simple consiste à acheter des sacs de terreau dit "de rempotage". Ce terreau convient à la plupart des plantes. Toutefois, vous pouvez préparer vous-même du terreau en mélangeant terre de bruyère, terreau de feuilles et terre de jardin. Vous pouvez y ajouter un peu de sable granuleux.
Un point important : le drainage des pots ou des bacs. Pour obtenir de belles plantes vertes, il est indispensable de réaliser au fond de chaque récipient une couche drainante. Elle se compose de débris de terre cuite ou de gravillons, sur une épaisseur d'1 ou 2 cm. Cette couche permettra à l'eau d'arrosage de s'écouler sans stagner (une stagnation entraînerait la pourriture des racines).
À l'exception des bacs à réserve d'eau permanente, tous les pots devront être percés.

De l'humidité

Les plantes vertes ont besoin d'humidité pour leurs racines et pour leurs feuilles.

  • Le trempage
    Pour les plantes aimant l'eau (fougères...), si la terre est trop desséchée, il est conseillé d'immerger complètement le pot (baigner la plante). En effet, sur une terre sèche, l'eau circule par les fentes sans pénétrer la motte. Une opération qui plaira beaucoup aux enfants.
  • Des arrosages sans excès
    Pour arroser, un petit arrosoir à long bec est idéal. Dites aux enfants qu'il faut éviter d'arroser trop. Pour juger du besoin d'eau, faites leur surveiller la terre des pots.Le terreau doit être humide et souple (le doigt s'y enfonce un peu). Le terreau ne doit pas être détrempé. En cas d'excès d'eau, laissez-le sécher avant un nouvel arrosage.Si la terre est compacte, un peu décolorée, elle est beaucoup trop sèche. Les feuilles vont devenir très molles et pendantes. Il faut agir très vite.
  • Une atmosphère humide
    Le bassinage consiste à pulvériser de fines gouttes d'eau sur le feuillage. Un grand nombre de plantes vertes sont d'origine équatoriale. Leur milieu naturel est chaud et saturé en eau. Le chauffage des classes en hiver dessèche fortement l'air et provoque souvent la chute des boutons floraux.Le bassinage permet aux plantes vertes de retrouver une atmosphère humide.

Une lumière abondante

C'est un besoin majeur. Le plus souvent, les plantes vertes végètent par manque de lumière. Les plantes ont besoin de lumière pour fixer le carbone de l'air qui est leur principal constituant.
Certaines plantes vertes (Sansevieria, Aspidistra) supportent un éclairage modéré. Excepté celles-ci, il est conseillé de placer vos plantes vertes près d'une fenêtre en évitant cependant une exposition au soleil direct qui pourrait causer des brûlures au feuillage.

Une température constante

Les plantes vertes préfèrent une température comprise entre 18° et 24 °. Elles s'arrêtent de pousser si la température baisse trop.
Elles détestent les variations brutales de température.

De l'air pour les feuilles et les racines

La plante respire également par ses racines. C'est la raison pour laquelle les plantes vertes supportent mal un excès d'arrosage. Veillez à maintenir propres les feuillages des plantes. La photosynthèse et les échanges gazeux sont gênés si les feuilles sont chargées de poussière.

Bien les entretenir

Le coin "plantes vertes" dans la classe, c'est un petit "coin nature" riche d'activités. Chaque enfant pourra réaliser ses propres boutures.
Il découvrira que les plantes sont des êtres vivants, ayant besoin d'éléments nutritifs, d'eau, d'air, de lumière, de chaleur...et d'amour. Pour eux, quelle plus belle récompense que d'offrir à leur maman une splendide jeune plante qu'ils auront "fait naître et grandir" ?

L'engrais, le rempotage

Faites découvrir aux enfants que, comme eux, les plantes ont besoin de nourriture pour se développer. Cette nourriture est puisée dans la terre qui doit donc comporter suffisamment d'éléments nutritifs. Régulièrement, il est donc nécessaire d'apporter de l'engrais et de rempoter.
L'engrais : de mars à octobre, une fois par mois, apportez de l'engrais dilué dans l'eau d'arrosage.
Le rempotage : au printemps, si les racines sont à l'étroit, qu'elles sortent par l'orifice de drainage ou qu'elles apparaissent à la surface de la motte, vous devrez les rempoter. En plaçant vos plantes dans un récipient plus vaste, elles prendront un nouveau départ.
Si la plante bénéficie d'un pot suffisamment grand contentez-vous de surfacer la motte. Le surfaçage consiste à gratter la surface et à ajouter une couche de bon terreau frais.

ATTENTION :
Un excès d'engrais peut empêcher une plante de fleurir, le feuillage se développant au détriment des fleurs.
Pour le clivia ou le saintpaulia il est conseillé d'utiliser de l'engrais "spécial tomate".
D'autres plantes ont absolument besoin d'une période sans fertilisation avant de démarrer un nouveau cycle de végétation. C'est le cas des plantes qui stockent des réserves souterraines comme le cyclamen, le gloxinia etc.

La lutte contre les maladies

Vos plantes peuvent être malades ou attaquées par des parasites. Apprenez aux enfants à repérer et à identifier les maladies ou parasites. Si vos connaissances ne suffisent pas, apportez une feuille malade à votre distributeur spécialiste, il vous conseillera le traitement spécifique de la maladie.

Les enfants multiplient les plantes

Un grand nombre de plantes d'intérieur se multiplient facilement, par bouturage ou par émission de rejets. L'emploi d'hormones de bouturage facilite l'apparition de racines. Ces hormones sont disponibles chez les distributeurs spécialistes.
Les enfants trouveront beaucoup d'intérêt à cette opération de bouturage. Plus tard, s'ils ont pris soin à ce travail, ils pourront offrir une plante verte à leurs parents.

Multiplier les plantes

Rien de plus amusant pour un enfant que de bouturer des plantes.
L'idée qu'une mèche de ses cheveux ou l'un de ses orteils trempés dans l'eau donnerait un autre lui-même le ravit. Mais nous ne sommes pas des plantes...Ce qui le déçoit un peu...
Alors, il coupe un brin d'impatiens et le met dans l'eau. Toutes ces racines qui poussent si vite ! Encore un sujet d'étonnement que vous saurez utiliser en classe pour enrichir les connaissances.

Les boutures de tiges

  • Choisissez une pousse terminale d'impatiens, d'hibiscus ou de kalankoe assez jeune, ni trop tendre, ni trop dure.S'il y a des boutons ou des fleurs sur cette tige, supprimez-les. Enlevez quelques feuilles à la base mais conservez-en quelques-unes au sommet : la bouture en aura besoin pour se nourrir.
  • Placez alors la bouture dans l'eau et attendez qu'elle émette des racines.
  • À ce stade, les enfants pourront la repiquer dans des pots de plastique garnis de terreau et l'arroser.

Les boutures de feuilles

  • Vous couperez une feuille munie de son pétiole et vous la placerez dans l'eau. Des racines vont se former. Vous repiquerez alors la feuille en l'inclinant pour faciliter le développement de la bouture.
  • Recouvrez alors le pot d'un sac plastique formant une mini-serre.
  • Des petites feuilles vont se former au pied de la feuille-mère.
  • Lorsqu'elles seront assez qrandes, retirez le sac plastique et séparez les petits plants de la feuille d'origine pour les repiquer en pots séparés.

    Le bégonia, le gloxinia et le saint-paulia se multiplient de cette façon.

La division des touffes

Lorsqu'une plante devient trop volumineuse pour son pot, les enfants la diviseront en 2 ou 3 touffes plus petites. Le saint-paulia et le spathiphyllum se multiplient ainsi.

Les rejets

Certaines plantes émettent spontanément des rejetons qu'il est possible de détacher de la plante-mère pour les replanter séparément. Le clivia produit ainsi nombre de rejetons.

Exposition & arrosage

Sélection de plantes bien adaptées à la vie scolaire

Les plantes proposées ici sont résistantes et permettent de pratiquer des expériences et d'observer les modes de reproduction des plantes (bouturage, émission de rejets, etc.).

Promenons-nous sur Jardinons...

Activité pour la classe

Les conditions de germination

Pour ma classe

Guide pratique des cultures en classe

A lire aussi...

Cultivez en classe !
LG
MD
SM