La création et le suivi d’un jardin pédagogique incitent à la découverte et à l’expérimentation, les visées sont écologiques, les méthodes scientifiques et ludiques et les apprentissages très variés et transdisciplinaires...
Une belle occasion, en montant un projet de classe ou d'école, de valoriser les réalisations des enfants, de stimuler leur créativité et de favoriser l'émulation collective !

Un projet de classe ou d'école

Le projet de création d’un jardin pédagogique engage à court et moyen terme. En effet, l’investissement nécessaire en temps et en énergie mérite d’envisager une certaine pérennisation. La création ou l'aménagement d’un espace favorable peut être engagé sur une année, avec une ou plusieurs classes, mais trouvera tout son sens dans une gestion à plus long terme de manière à « rentabiliser » le travail effectué et suivre le rythme naturel des saisons au fur et à mesure de la scolarité des élèves.

Ce type de projet est extrêmement valorisant pour les enfants, il favorise l’émulation collective et crée un esprit de groupe. Impliqués dès la genèse du projet en recueillant leurs idées et leur vision de ce futur jardin, les élèves seront également un excellent relais auprès des parents.

La mise en oeuvre du projet nécessite au départ un engagement privilégié d’un ou plusieurs collègues menant le projet, un des objectifs à atteindre pouvant être la généralisation du projet par le biais des conseils de cycles et du projet d’école, et la participation de tous les collègues et de toutes les classes.

De nombreux moyens sont à prévoir pour favoriser la création du projet de jardin d’école :

  • la désignation d’un coordinateur du projet, parmi les enseignants participants,
  • la définition d’une liste de tâches et d’actions et leur répartition,
  • l’établissement d’un calendrier de travail et de réunions de coordination,
  • la mise en place d’un panneau commun à tous.

La formalisation du projet

Quelle que soit l’ampleur du projet (classe(s) ou école(s)), il nécessite la rédaction d’un dossier qui sera très utile pour contacter des partenaires et solliciter des soutiens. Vous serez ainsi en mesure de l’envoyer rapidement aux personnes contactées et intéressées.

La rédaction de ce dossier permet de définir clairement le projet de création du jardin d’école tant sur le plan pédagogique que technique et financier. C’est aussi un moyen d’établir les choix initiaux qui vont définir par conséquent les besoins.

L'emplacement du terrain est un point à traiter en priorité avec la municipalité.

  • Un terrain au niveau de l'école ou attenant à l’école est la solution idéale.
  • Si le terrain doit se situer à l’extérieur de l’école, la proximité de l’école sera le premier critère à indiquer dans votre dossier.
  • Le type de terre, l’exposition, la fréquence d’utilisation, la facilité d’accès en termes de sécurité pour les élèves sont également des critères à préciser.

Si vous démarchez un particulier (par exemple pour un terrain privé en friche proche de l’école), il est très important de rédiger une « Lettre
contrat »
qui précisera :

  • le nom du propriétaire du terrain, l’adresse précise et la surface du terrain,
  • le nom, l’adresse de l’école, le nom du directeur,
  • l’objet de la « Lettre-contrat » : l’utilisation du terrain référencé à titre gracieux pour la création d’un jardin d’école,
  • la durée de cette utilisation,
  • la référence de l’assurance de l’école,
  • date et signature des 2 co-contractants.

Prenez le soin de contacter l’Inspecteur d’Académie pour l’informer de cette démarche.

Présentation de l’école

  • Coordonnées complètes, nom du directeur, nombre de classes et d’élèves.
  • Préciser si l’école est placée en Zone d’Education Prioritaire, nom du (des) responsable(s) du projet.

Présentation du projet pédagogique

  • Classe(s) concernée(s) par le projet et niveau(x)
  • Nombre d’élèves dans chaque classe
  • Objectifs pédagogiques généraux (si projet d’école)
  • Objectifs pédagogiques spécifiques selon les niveaux
  • Programmation des activités sur l’année scolaire

Le terrain et son aménagement

  • Si vous ne disposez pas encore d’un terrain : exposez votre besoin (proximité de l’école, surface), précisez que ce terrain doit être prêt à la culture (désherbé, dégagé de tout encombrement ou déchets, avec une terre retournée) et être équipé d’un point d’eau.
  • Si vous disposez d’un terrain : indiquez le lieu et la surface ; précisez éventuellement le besoin que la terre soit retournée, l’installation d’un point d’eau et d’un bac à compost.

Le matériel : outils et équipements

  • Les outils et les quantités nécessaires aux travaux des élèves
  • Les outils et les quantités nécessaires pour les enseignants
  • Des jardinières et pots si vous n’avez pas de terrain : tailles et quantités
  • Les équipements nécessaires à l’entretien du terrain : tuyau d’arrosage, enrouleur, cuve pour récupérer l’eau de pluie…

Les végétaux : graines et plants

  • Les végétaux et les quantités nécessaires au démarrage du projet
  • Les graines et les quantités nécessaires au démarrage du projet

Animateur

  • Si vous souhaitez l’intervention régulière d’un animateur nature ou jardin, précisez l’objectif de cette intervention dans votre projet et le nombre d’heures.

Le budget

  • Les soutiens et les partenaires que vous allez solliciter ont besoin d’évaluer clairement vos demandes, qu’elles soient financières, en nature ou en temps.
  • Listez tous vos besoins : terrain, installations nécessaires pour le terrain,matériel, plants, graines, végétaux, animateur…
  • Intégrez en fin de budget un poste « frais de fonctionnement » (frais postaux, reproduction de dossiers…) et un poste « Valorisation du projet » (frais d’invitation des parents d’élèves et des partenaires à l’inauguration du jardin, de papeterie pour la création d’un dossier à envoyer aux partenaires du jardin pour les tenir informés des réalisations, pour une exposition de fin d’année, frais de tirages photos…).

La création d’un jardin d’école nécessite des moyens que vous aurez listés dans le dossier de présentation et récapitulés dans le budget.

Conseils pour vos démarches

• Listez face à chaque poste du budget tous les partenaires possibles.
• Contactez-les par téléphone afin de valider leur intérêt pour votre projet
ou sa conformité dans le cadre de dispositifs existants, de vérifier s’il
existe des dates précises pour l’envoi des dossiers ou des plafonds de
financement, demandez le nom de la personne à qui adresser votre
dossier de présentation ou le dossier type que vous devrez remplir.
• Relancez vos contacts quelques jours après l’envoi du dossier, puis
régulièrement jusqu’à l’obtention d’une réponse définitive.
• Multipliez les contacts et les démarches, il sera toujours temps de faire
des choix parmi les réponses positives.
• Pensez à mettre à jour votre dossier de présentation au fur et à mesure
des accords des partenaires contactés.

Le conseil pédagogique

Contactez l’I.E.N. de circonscription ou le conseiller pédagogique dès
que vous aurez défini le périmètre du projet et les objectifs
pédagogiques. Cette démarche vous permettra d’une part d’affiner
éventuellement ces objectifs et d’obtenir des conseils pratiques
notamment au niveau des aides accordées dans le cadre de dispositifs
initiés ou soutenus par l’Education Nationale.

Les aides financières des dispositifs existants

Les dossiers d’information et de financement peuvent être obtenus
auprès de l’Inspection Académique de votre département.
Dispositifs d’aide existants actuellement (à vérifier régulièrement car ces
dispositifs sont amenés à évoluer) :
• Les P.A.E. : Projets d’Actions Educatives dont l’objectif est de faire
pratiquer des activités interdisciplinaires en liaison avec la « communauté
éducative locale ». La démarche de projet s’appuie sur les
compétences spécifiques d’intervenants extérieurs. 10% des projets
actuels sont consacrés à l’éducation à l’environnement.
• Le Fonds d’Aide à l’Innovation visant les actions innovantes, à valeur
culturelle et aboutissant à une réalisation concrète.
• « Adopter un jardin » : initiative conjointe du Ministère de la Culture et
de la Communication et de l'Association pour la connaissance et la
mise en valeur du patrimoine.

Les opérations soutenues par l’Education Nationale

Des opérations spécifiques initiées par des structures ou des associations
peuvent constituer un point de départ pour initier votre projet :
• Le concours des Ecoles Fleuries, opération menée par l’Office Central
de Coopération à l’Ecole (OCCE) et la Fédération des Délégués
Départementaux de l'Education Nationale : renseignements sur les
sites www.occe.coop ou www.dden-fed.org.
• Les jardins format A4 pour concevoir des micro-jardins de la taille d’une
feuille de format A4 : renseignements sur le site www.format-a4.org
• De nombreuses associations départementales ou locales (Sociétés
d’horticulture, Associations de jardins familiaux, Structures d’initiation à
la nature et à l’environnement…) initiant les enfants ou jardinage ou
conduisant des actions en faveur de l’Education au Développement
Durable peuvent être sollicitées, notamment pour l’intervention d’un
animateur.

Les soutiens, le partenariat

De nombreux postes du budget peuvent être pris en charge gratuitement
sous forme d’aides techniques ou par des apports en nature ou en temps.
• La municipalité (service des espaces verts et service des affaires
scolaires) : il est important de limiter les contraintes et les opérations
lourdes (retourner le terrain, travaux éventuels de terrassement,
amélioration de la terre, installation d’un point d’eau…) en se faisant
aider. Les services municipaux consacrés à l’entretien des espaces
verts et au fleurissement de la commune sont les soutiens les plus
efficaces, leur participation est souvent un gage de réussite. De plus, ils
peuvent entretenir le jardin durant les vacances scolaires d'été.
• Les parents d’élèves : récupération de matériel, dons de graines, de
plants, participation aux séances d’entretien du jardin, contacts pour les
financements…
• Les jardineries, les horticulteurs et les pépiniéristes locaux : ils sont
régulièrement des soutiens fidèles pour la fourniture de petit matériel,
de graines, de plants, de végétaux… et pour de précieux conseils de
cultures.
• Les lycées horticoles : pour des tâches physiquement difficiles ou pour
des opérations de grande ampleur que les enfants ne pourraient pas
mener, les élèves de ces lycées peuvent apporter une aide ponctuelle ;
un projet d’échanges plus réguliers, voire de tutorat, peut aussi être
envisagé.
• Les retraités de la commune : contactez les associations du 3ème âge
de votre commune pour faire savoir que vous recherchez des « bonnes
volontés » pour aider les enfants.

Valorisez votre projet !

Dès l’ouverture du jardin d’école

  • Faire réaliser par les élèves une pancarte sur un panneau en bois à installer à l’entrée du jardin :
    - pour indiquer que ce terrain de jardinage est réalisé et entretenu par la classe ou l’école…,
    - pour préciser, si c’est le cas, « Terrain mis à la disposition des enfants par la municipalité »,
    - pour citer également tous les partenaires du projet.
  • Organiser une inauguration du jardin et présenter le projet définitif.

Durant l’année scolaire

  • Créer avec les élèves un journal mensuel ou bimensuel (feuillet A4 par exemple) pour informer les autres classes de l’école, les parents d’élèves, la municipalité et tous les partenaires du projet de l’avancée des travaux et des réalisations des élèves.
  • Prendre régulièrement des photos du jardin et des enfants en activité.
  • Créer un site web ou utilisez celui de l’école (pensez à solliciter l’aide de parents d’élèves) pour présenter l’évolution du jardin et les réalisations des enfants.
    Et faites le savoir dans notre rubrique Ecoles actives sur le web (en cours de création) !

En fin d’année scolaire

  • Préparer avec les élèves pour la fête de l’école, une exposition rassemblant les photos et les documents réalisés par les élèves et montrant les activités et les réalisations.
  • Rédiger avec les élèves un dossier de synthèse du projet pour l’année écoulée, qui sera envoyé aux partenaires. C’est l’occasion de leur demander de renouveler leur aide pour l’année suivante !

Prolongements pédagogiques

Réalisé grâce aux nombreux témoignages d'enseignants, ce jardi-poster présente de manière synthétique la richesse des prolongements pédagogiques de l'activité de jardinage.

Promenons-nous sur Jardinons...

Activité pour la classe

Attirer les insectes pollinisateurs

Pour ma classe

Le jardin au fil des saisons

A lire aussi...

Premiers pas au jardin
LG
MD
SM