Cultiver des légumes avec les enfants

Partager

L'idée de cultiver des légumes à l'école enthousiasme les enfants qui pensent tout de suite au plaisir de la récolte. En choisissant des légumes à récolter en  fin d'année scolaire, vous pourrez associer les parents pour une visite, une exposition... En privilégiant des légumes à récolter en septembre, vous préparer une rentrée pleine de surprises !

Bien installer le potager

Au printemps, les enfants seront heureux de pouvoir préparer la terre, de semer et de planter. Pour qu'ils réussissent leurs semis, il faut que la terre soit assez réchauffée et bien affinée. Il faut aussi que les graines fines (carottes, laitues, mâches, navets...) soient semées en surface et recouvertes de quelques millimètres de terre fine.

Choisir un emplacement accessible et ensoleillé

Pour le potager retenez un lieu ensoleillé et abrité des vents dominants. Tirez profit des murs bien exposés et installez des cultures à leur pied. Choisissez aussi un endroit accessible, c'est-à-dire un endroit proche des classes, bien visible, les enfants doivent pouvoir suivre l'évolution de leurs plantations et les montrer à leurs parents et à leurs camarades. Pensez également à la proximité d'un point d'eau, ou prévoyez de recueillir l'eau de pluie pour vos arrosages. La première année, commencez par cultiver un potager de petite dimension que vous entretiendrez plus facilement. Pensez aussi à vous procurer tout l'équipement nécessaire. Vous ne disposez que de peu d'espace ? Faites une petite place aux légumes parmi les plates-bandes de fleurs ou encore essayez de faire grimper le long d'une clôture des courgettes, des concombres ou des cornichons.

Bien préparer la terre

La plupart des semis et cultures du potager se font au printemps. À l'automne précédent, la terre sera bêchée puis, au tout début du printemps, améliorée et enrichie d'un mélanqe de tourbe et de terreau (sauf pour les cultures d'ail, d'oignon, et d'échalote) auquel vous incorporerez de l'engrais dit "de fond". Ainsi préparée, soigneusement émiettée et râtissée, la terre sera prête à accueillir graines et plants.

Pour les cultures de légumes en pots, bacs ou jardinières, composez de même un mélange de terre de jardin (2/3), de terreau et de tourbe (1/3) et d'engrais de fond.

Penser au garde-manger des plantes

Les légumes sont gourmands, ils exigent une terre riche et généreuse en éléments nutritifs. Avant les semis, apportez à la terre amendements et engrais. Les amendements peuvent être à base de fumier, d'algues marines, de compost végétal, de tourbe, de sable ou de chaux. Ils améliorent la structure de la terre, l'allègent et la rendent ainsi plus facile à travailler. L'humus apporte les bactéries indispensables à la vie microbienne des sols. Les engrais apportent les éléments nutritifs complémentaires à la croissance des légumes. Le fumier et le compost sont à la fois des amendements et des engrais. En cours de végétation, apportez régulièrement de l'engrais liquide dilué dans l'eau d'arrosage.

Réussir les semis de légumes

La semence est un produit vivant et donc fragile. Il est préférable de vous approvisionner chez un distributeur spécialiste et d'ouvrir les sachets juste avant le semis. S'il vous reste des graines, conservez-les à l'abri de la chaleur et de l'humidité.

Les semis en place

Les semis de légumes se font généralement directement en place. C'est le cas pour les carottes, les épinards, la mâche, les navets, l'oseille, les petits pois.
Pour les semis, il faut que la température du sol soit suffisante :

  • 8° à 10°C pour l'épinard, l'oignon, le radis
  • 10° à 12°C pour la carotte, la laitue, le pois
  • 15° à 18°C pour le haricot

Préparez soigneusement le sol qui doit être griffé et râtissé. Le lit de semence doit être très fin. Préférez des semis en ligne qui faciliteront l'arrachage des mauvaises herbes. Tracez des sillons peu profonds. Certaines espèces potagères (carotte, laitue, mâche, navet...) ont besoin d'un lit de semence assez tassé. Après le semis, recouvrez les sillons de quelques millimètres de terre fine qui sera tassée avec le dos du râteau.

L'air et la lumière sont essentiels au bon démarrage des jeunes plantes. Elles ne doivent pas être trop serrées, ou concurrencées par les mauvaises herbes. Vous devez donc semer assez clair, éclaircir dès que les plantes atteignent 2 à 3 cm et désherber rapidement.

Le tableau ci-dessous vous indique, pour les principales espèces et les semis en place,  les écartements à respecter entre les lignes et les distances entre les plantes sur la ligne  après éclaircissage.

Espèces Écartement entre les lignes Ecartement des plantes sur la ligne
Carotte 25 cm 5 cm
Épinard 25 à 40 cm 20 à 30 cm
Haricot nain 45 cm 10 à 15 cm
Mâche 20 cm  5 à 10 cm
Navet 30 cm 5 à 10 cm
Oignon 20 cm 5 cm
Pois 30 cm 20 cm
Radis 10 cm 2 cm
Laitue 25 à 40 cm 25 à 40 cm
Oseille 40 cm 40 cm

Les semis en pépinière

La pépinière est un emplacement privilégié du jardin, particulièrement abrité et ensoleillé.
Elle permet de favoriser la levée des jeunes plantes, de les protéger plus facilement du froid et de produire une quantité importante de plants sur une surface réduite. Ces plants seront ensuite repiqués à leur place définitive. Vous utiliserez la pépinière, par exemple, pour les semis d'oignons blancs en septembre et la production de plants de laitues au printemps.

Les semis sous abri

Il s'agit de semis réalisés à l'abri sous châssis,
et en mini-serre pour les espèces à repiquer (laitue, oignon blanc), ou sous tunnel plastique. Pour les semis en place de cresson, de carottes, de laitues, de navets, de petits pois, de radis.

Les semis en classe

Vous pouvez aussi hâter vos cultures en réalisant les semis en classe et en repiquant ensuite en pleine terre.

Quelques astuces

  • Facilitez le semis des petites graines pour les enfants
    Pour des petites graines (laitues, carottes) vous faciliterez le semis pour les enfants en leur faisant mélanger les graines avec du sable sec.
  • Accélérez la levée
    Vous proposerez aux enfants de fabriquer des mini-serres à partir de bouteilles de plastique régulièrement percées de trous d'aération et qui seront ensuite coupées en deux dans le sens de la longueur. Ceci est particulièrement intéressant pour les semis de laitues en place ou en pépinière.
  • Protégez les jeunes plantes
    Attention aux limaces qui dévorent les jeunes plantes pendant la nuit. Il existe des appâts anti-limace que l'on peut placer entre les lignes de semis. Pour éviter leur désagrégation, placez-les au sec, sous des tuiles par exemple. Ne les laissez pas à la portée des jeunes enfants.Pour protéger les plantules des dégâts d'oiseaux au début du printemps, vous pouvez utiliser un filet de protection.
  • Repiquez avec succès
    Les jeunes plantes sont assez fragiles. Il est souvent préférable de les repiquer avec un maximum de terre autour des racines. Ceci sera plus facile si les jeunes plantes sont élevées en godets. Au moment du repiquage, tassez bien la terre autour du plant transplanté et arrosezau pied.

Assurer pour les vacances

L'été, c'est le temps des vacances et si les enfants oublient l'école, ils pensent au jardin dont ils se sont occupés pendant l'année scolaire. Ils rêvent à la "fabuleuse" récolte de septembre. Avec un peu de bonne volonté, familles, enseignants, municipalités pourront contribuer à la joie des jardiniers en herbe qui retrouveront à la rentrée un jardin plein de fruits et de légumes.

Organiser l'entretien pendant l'été

Les enfants qui auront travaillé pour avoir un beau jardin inciteront leurs parents à participer à son entretien pendant les vacances. Une bonne occasion pour nouer ou entretenir des relations amicales avec les familles.
La municipalité pourra également être sollicitée.
Organisez un planning, notez les dates d'intervention au jardin avec, en regard, les travaux à réaliser.
Pour assurer le succès de l'opération, il est indispensable d'associer très tôt à l'atelier jardinage, les jardiniers chargés de l'entretien pendant l'été.
Le jardin sera aussi le leur et ils auront à coeur de ne pas décevoir les enfants à la rentrée.

Utilisez les méthodes adaptées

  • L'arrosage économique
    Les meilleures heures d'arrosage se situent en soirée entre 17 et 22 heures. Les légumes auront ainsi toute la nuit pour profiter de l'humidité.Mieux vaut un gros arrosage que plusieurs petits,un ou deux gros arrosages par semaine suffisent.Arrosez au pied afin d'éviter la prolifération de maladies sur le feuillage des plantes.
  • Le binage
    Très utile, il permet de briser la croûte sèche qui se forme à la surface du sol : il empêche la remontée de l'eau par capillarité et freine l'évaporation.De plus une pluie éventuelle s'infiltrera au lieude ruisseler. Et bien sûr, il élimine les mauvaises herbes."
    A retenir : "Un binage vaut 2 arrosages"
  • Le paillage
    Il permet de réduire les arrosages et les binages.Il consiste à déposer au pied des plantes de la tourbe, de la paille brisée, des débris d'écorce, etc... L'évaporation est réduite, les mauvaises herbes poussent moins.

Calendrier de culture

Promenons-nous sur Jardinons...

Activité pour la classe

Pour ma classe

A lire aussi...

LG
MD
SM