Activités pour la classe

Objectifs & déroulement

Les animaux du jardin

  • Cycle 1
  • |
  • Cycle 2
  • |
  • Développement durable
Télécharger cette activité Télécharger la fiche élève

Partager

Compétences et connaissances associées

  • Savoir reconnaître et nommer quelques animaux du jardin.
  • Connaître les besoins essentiels de quelques animaux et végétaux.
  • Prendre conscience que les animaux dépendent des plantes pour se nourrir.
  • Identifier et classer différentes relations alimentaires (un végétal est mangé par un animal, un animal est mangé par un autre animal).
  • Pratiquer divers usages du langage oral : raconter, décrire, évoquer, expliquer, questionner, proposer des solutions, discuter un point de vue.

Préparation

  • Reproduire la fiche élève au format A3 afin de pouvoir en découper certains éléments qui permettront d’animer les échanges collectifs qui précèdent le travail individuel sur la fiche d’activité.
  • Découper les végétaux (chou, salade, rosier, radis, feuilles), les animaux qui s’en nourrissent, les végétariens (chenille, limace, escargot, puceron, lombric) et les carnivores primaires (oiseau, crapaud, hérisson, coccinelle, taupe). Prévoir de la pâte à fixer.

Déroulement

  • Interroger les élèves sur les animaux que l’on trouve dans les jardins, afficher en colonne au tableau les dessins des animaux cités par les élèves lorsqu’ils font partie de ceux de la fiche d’activité.
  • Proposer de classer les animaux pour permettre aux élèves de trouver d’autres animaux auxquels ils n’ont pas pensé initialement :

- les animaux qui volent : les oiseaux, les abeilles (guêpes, bourdons), les papillons, les coccinelles ; ajouter les chauves-souris, accepter les mouches et les moustiques,

- les animaux qui rampent : les escargots, les limaces, les chenilles, les lombrics (vers de terre) ; préciser que les lombrics vivent dans la terre où ils creusent des galeries,

- les animaux qui se déplacent sur leurs pattes : les hérissons, les taupes, les crapauds (ou grenouilles) ; ajouter les pucerons, les perce-oreilles.

  • Demander ensuite aux élèves ce que font ces animaux dans le jardin : ils s’abritent, ils mangent, ils ont des petits, ils dorment, ils se reposent...
  • Revenir sur le fait que de nombreux animaux trouvent leur nourriture dans le jardin et placer au tableau, en colonne en face des animaux, les exemples de végétaux du jardin (découpés préalablement) : chou, salade, rosier, radis, feuilles mortes au sol.
  • Faire nommer chaque végétal et demander aux élèves de nommer le ou les animaux qui s’en nourrissent et replacer les animaux en face du végétal qu’ils mangent :

- chou : chenille, limace, escargot

- salade : escargot et limace

- rosier : puceron

- feuilles mortes : lombric (lui est un décomposeur, préciser aux enfants qu’il fait partie des petits animaux qui mangent les végétaux morts)

  • Après ces échanges sur les végétaux et les végétariens du jardin, demander aux enfants si le jardinier est content de constater les dégâts causés à ses légumes et ses fleurs et s’il peut compter sur « l’aide » d’autres animaux et comment.
  • Les élèves de 4, 5 ou 6 ans vont certainement faire le lien entre le début de chaîne alimentaire construit et évoquer la prédation entre les végétariens et les carnivores primaires. A ce stade, conduire les échanges vers un positionnement des carnivores en face de leur proie.
  • Faire une synthèse en introduisant le terme de chaîne alimentaire en coloriant toutes les flèches et indiquer qu’elles veulent dire « est mangé par… ».
  • Distribuer la fiche d’activité, lire la 1ère consigne. Une fois les végétariens découpés, laisser les élèves les coller près de leur végétal préféré en s’aidant, d’une part des noms écrits sous chacun d’eux et dans le dessin du jardin et, d’autre part, du travail préliminaire laissé au tableau.
  • Pour le coloriage des flèches, 2ème consigne, demander aux élèves d’utiliser la couleur rouge entre les végétaux et les végétariens ; cette couleur symbolise l’impact négatif de ces animaux sur le jardin. Le lombric, qui mange les végétaux morts, est une exception car il fertilise le sol avec ses excréments et l’aère en creusant des galeries. La couleur bleue sera utilisée entre les végétariens et les carnivores primaires.
  • Reprendre l’affichage collectif et corriger collectivement.
  • S’intéresser enfin à l’abeille et au papillon et poser quelques questions pour guider les élèves vers l’utilité de ces animaux :

- Où les voit-on le plus souvent dans le jardin ? Sur les fleurs.

- Que font-ils sur les fleurs ? Valider la réponse « Ils mangent » et indiquer que les abeilles et les papillons se nourrissent du liquide sucré situé au cœur des fleurs, le nectar, et qu’ils collectent pour leurs larves (leurs « bébés ») les minuscules grains produits par les fleurs que l’on appelle le pollen.

- Demander s’ils ont remarqué que les abeilles et les papillons se déplacent d’une fleur à une autre. Préciser que ces déplacements sont très importants pour certaines plantes : en se déplaçant ainsi, les abeilles et les papillons transportent sur leurs pattes des grains de pollen d’une fleur à une autre. Grâce à ces grains de pollen, les fleurs des plantes du potager, les fleurs des arbres et des arbustes fruitiers vont pouvoir se transformer en fruits et « en légumes ». Les abeilles et les papillons ont donc un rôle très important dans les jardins.

  • Demander aux élèves de colorier sur la fiche les végétaux qui attirent l’abeille et le papillon.
  • Reprendre l’affichage collectif et corriger collectivement.

Les animaux au jardin

Promenons-nous sur Jardinons...

Activité pour la classe

Les légumes du jardin - Cycles 2 et 3

Pour ma classe

Semer du lin un jeu d'enfant - 1 sachet de semences de lin

A lire aussi...

Définir un projet de jardinage à l'école
LG
MD
SM